Skip to content

Sesame Autisme Rhône-Alpes

sous_titre_association_sesame.gif

Accueil Nos projets
Nos projets
Le Carré Sésame PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Franc   
Mercredi, 06 Août 2014 00:00

 

Le contexte

Fin mai 2014, Sésame Autisme Rhône-Alpes a été désigné par le Conseil Général du Rhône et l’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes pour créer et assurer la gestion d’un nouvel établissement pour personnes adultes avec autisme, qui sera situé à Lyon.

Cet établissement s’appellera « Le Carré Sésame ». Naturellement associé au nom Sésame Autisme, comme le Clos de Sésame, le Village de Sésame..., le Carré Sésame veut inspirer le milieu urbain en laissant penser à une place, à un square, à un lieu de rencontre, de rassemblement. Ce nom doit être approprié par les résidents qui sera leur domicile.

« Le Carré Sésame » accueillera :

24 jeunes adultes entre 20 et 30 ans sortant d'IME et dont le niveau d'autonomie et de socialisation est à poursuivre.

  • 14 adultes de plus de 30 ans actuellement en situation non adaptée (hôpital ou autres services non spécifiques) ou maintenus en famille.
  • 2 places seront réservées à l’accueil temporaire.

L’établissement pourra accueillir également des adultes autistes avec un potentiel de développement et d’autonomie suffisant pour envisager leur inscription dans une démarche d’insertion professionnelle.


 

Le projet d’accompagnement

Les axes forts du projet d’accompagnement seront fondés sur :

Une bonne connaissance de la personne et de ses besoins, sur la base d’un diagnostic demandé ou proposé à l'entrée dans l’établissement, en lien avec le Centre de Ressources Autisme, et par une évaluation fonctionnelle tant que possible.

Un accompagnement individualisé, en cohérence avec la trajectoire de la personne, avec le souci de la poursuite de l’utilisation des outils de communication et d'apprentissages employés précédemment avec la personne.

Le maintien et le développement des acquis de chacun, par la stimulation cognitive et la formation professionnelle, par l’activité physique et sportive, par le développement artistique et culturel.

Une proposition d’habitat, certes collectif, mais organisé en petites unités de vie de 8 personnes maximum,

L'accès à la socialisation et à la vie citoyenne la plus large sera favorisé par une implantation en milieu urbain. L’utilisation des transports en commun, la pratique sportive en milieu ordinaire, la participation à la vie de la cité, les sorties culturelles seront proposées.

L’accès aux soins, via un suivi somatique régulier, souvent riche d’enseignements des troubles du comportement. Les rééducations diverses (psychomotricité, orthophonie...) seront proposées. Le recours à la médication, notamment via la prescription d'anxiolytiques et de neuroleptiques, fera l'objet d'une attention particulière dans le projet de soin (recours non systématique, évaluation régulière des traitements).


L’architecture de l’établissement

La composition d'ensemble du bâtiment, l'ordonnancement des espaces extérieurs et intérieurs seront étudiés en vue de constituer un cadre de vie favorable à la fois :

  • à l'intimité et à l'autonomie de chacun d'entre eux ;
  • à la vie en petites résidences de 8 personnes ;
  • au travail des éducateurs et du personnel ;
  • au développement du projet de vie de l'établissement.
  • à la sécurité des résidents ;
  • à leur appropriation des lieux ;

Les différents espaces nécessaires au fonctionnement seront conçus pour donner le maximum de lisibilité aux lieux pour les résidents.

Les 5 unités de vie seront conçues comme des appartements, rassemblant toutes les pièces qui permettent une autonomie de vie quotidienne pour les 8 résidents et leurs accompagnants.

Les espaces collectifs seront dédiés aux activités et aux services collectifs (cuisine centrale, salle de jeux, infirmerie et salles de psychomotricité, d’ergothérapie, d’activités physiques, manuelles ou cognitives). Un espace dédié aux familles, composé d’un bar, d’un salon, d’une salle à manger et de sanitaires favorisera le maintien des liens familiaux.

Les espaces administratifs seront constitués des bureaux destinés à l’encadrement et au personnel paramédical.


 

Caractéristiques générales

Pour assurer le fonctionnement de cet établissement :

Budget prévisionnel de fonctionnement : 3.2M€

  • 2.3M€ pour l’hébergement et l’accompagnement
  • 0.9M€ pour le soins.
  • Surface totale : 3000m
  • 40 personnes adultes accueillies, âgées de plus de 20 ans, dont 2 en accueil temporaire.
  • 45 ETP, soit une soixantaine de professionnels travailleront au quotidien sur les différents métiers de l’accompagnement et du soins. Un directeur sera délégué à mi temps pour assurer la direction de l’établissement.

 

 

 

 

 
Une perspective : Le Bruchet PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Mercredi, 06 Mai 2009 00:51
Le Bruchet aujoud'hui.
 
                                                                                                           En 2008, une personne bienfaitrice a fait don à l’association Sésame Autisme Rhône Alpes du domaine agricole du Bruchet, soit 27 ha situés sur la commune de Monistrol / Loire (43).
Depuis lors, une équipe de bénévoles en liaison avec des associations locales met en oeuvre un projet ambitieux au profit de personnes autistes. Tel que proposé et accepté par le CA, ce projet comporte trois volets :
 

- Création sur le site du Bruchet d'un atelier de professionnalisation par le maraîchage pour les jeunes de 14 à 20 ans accueillis en IMPro. Cet atelier qui fonctionnera à la journée permettra de déceler et développer  les intérêts et aptitudes en vue de l’orientation vers une activité d’adulte.

- Création d’un ESAT à caractère agricole, pour 10 puis 20 personnes adultes autistes. L’ESAT sera associé à un Foyer d’hébergement situé en ville.

- Création d’un espace de loisir destiné aux personnes accueillies dans les établissements de SARA, mais pas uniquement.

 
En  2012 
 
L’avant-projet émis en 2011 a été recadré, suite aux informations recueillies lors des rencontres avec la MDPH 43, le CG 43,  et l'ARS Auvergne.
Pour ces rencontres nous avons régulièrement eu le soutien de Haute Loire Avenir.
 
Le choix  aujourd'hui se porte sur une articulation d’ESAT autour de trois ateliers principaux : maraîchage, chèvrerie et fromagerie.
 
Après un long travail préparatoire, décision de développer nos activités de maraîchage en partenariat avec l’association d’insertion « Au fil de l’eau – Jardin de cocagne » suscitée par les mairies de Monistrol et Aurec.
Il a été mis au point un bail qui a été signé en septembre. En décembre, SARA  a lancer des travaux d’aménagement prévus au bail, au niveau de l'irrigation.
 
Enfin, organisation d’une journée découverte du site le 24 juin, et aménagement sommaire de la ferme par quelques bénévoles à cette occasion.
 
 
En 2013 
 
Conduite par SARA des travaux d’aménagement destinés au maraîchage sont entrepris. Les travaux sont terminés en avril, ce qui a permis à « Au fil de l’eau » de démarrer immédiatement l’exploitation.
Définition précise de l’affectation de l’ensemble des parcelles du site et de formes contractuelles qui préservent l’utilisation future par SARA. Formalisation et signature des documents correspondants.
Nettoyage du bâtiment de la Ferme et aménagement de son abord par l’ESAT de l’association OVIVE de Monistrol. 
 
Lancement en partenariat avec « Au fil de l’eau –Jardin de cocagne » et avec Mr Ogier Chef de service au Clos de Sésame dans la démarche de création d'un atelier de professionnalisation pour IMPro.
Deux journées de découverte du site ont été organisées les 1er et 8 juin.
Echange avec Haute Loire Avenir.et décision d’établir une convention de partenariat.
 
 
Objectifs pour 2014
 

Démarrage de l’atelier de professionnalisation pour IMPro . Un aménagement de la Ferme sera nécessaire pour recevoir cette activité.

Aboutissement de l’étude détaillée du projet d’ESAT et d'un Foyer associé est également en prévision.

En revanche la réflexion concernant un espace de loisir est à poursuivre.

 

 

 

Historique

bruchet-monistrol-2-l120.jpg

Une propriété agricole, située à Monistrol/Loire (Haute-Loire), a été donnée à Sésame Autisme Rhône-Alpes dans  but d’y créer un  établissement destiné à accueillir des personnes handicapées.

Avant de se projeter dans cette perspective, l'association a procèdé à des travaux de rénovation de la maison d'habitation qui ont été lancés grâce au soutien financier de notre fidèle mécène, 

l'APICIL. Ces travaux ont permis de sécuriser la maison et d'héberger un gardien (couverture zinguerie, menuiseries extérieures, assainissement).

Paul Maillard et Charles Peyret ont suivi le chantier. 

Les travaux effectués sont significatifs : réfection de la charpente et des couvertures, reprise de l’assainissement, remplacement des menuiseries extérieures. L’objectif était, en premier lieu, de sécuriser les bâtiments et d’assurer la fermeture de la maison.

Des projets  ambitieux pour recevoir des résidents sont à l'étude.

Nous remercions à nouveau l’APICIL, et M. Jean Rousset en particulier, pour la confiance qu’elle nous témoigne par son aide financière sur ce projet mais aussi sur bien d’autres initiatives.