Randonnée pédestre à Azé Imprimer
Écrit par Véronique Foret   
Mercredi, 10 Novembre 2010 01:46

Depuis plusieurs années, le foyer « Les Perrières » organise une randonnée au mois de septembre, journée à laquelle sont conviés d’autres établissements.

Comment cela ?! Vous n’avez jamais entendu parler de cette manifestation exceptionnelle organisée par l’éducateur sportif aidé des moniteurs d’ateliers?

Et pourtant le matin du grand jour, c’est l’effervescence au foyer, il faut préparer tout le monde, penser à protéger les pieds sensibles, et constituer le groupe de marcheurs courageux qui feront les 10 km et celui des moins sportifs qui ne feront que 5 kms. Le parking du foyer devient méconnaissable tellement il y a de véhicules et de marcheurs motivés.

Après avoir rempli les formalités d’usages, récupéré les dossards et les itinéraires, un petit déjeuner est offert aux participants. Il faut prendre des forces avant de partir à la découverte des sentiers balisés par des pancartes réalisées par les résidents du foyer et qui emmènent les marcheurs à travers les vignes, et, tout le long du parcours le personnel du foyer est présent pour faire traverser une route, récupérer un randonneur fatigué ou avec des ampoules…

Arrive midi, tout les randonneurs se retrouvent autour de l’étang d’Azé afin de partager un pique nique tiré du sac accompagné de frayeurs et éclats de rires car il arrive que des glacières soient échangées par erreur. Une fois remis de leurs émotions, reposés et plein d’énergie les groupes reprennent la route pour finir la randonnée. Enfin arrivés au foyer, un goûter préparé avec soin par nos cuisiniers, et différents lots sont offerts à chaque participant afin de garder un bon souvenir de cette journée. Et puis les véhicules s’en vont les uns après les autres, le calme revient un peu sur le foyer.

Alors si ce petit récit vous donne envie de venir découvrir le foyer et les vignobles Azéens, nous vous donnons rendez vous l’année prochaine pour notre traditionnelle randonnée.

Voilà une bonne manière de commercer à tisser des liens.

Et le Journal de la Saône-et-Loire en parle dans son édition du 5 octobre !