Skip to content

Sesame Autisme Rhône-Alpes

sous_titre_association_sesame.gif

Accueil L'autisme Informations pratiques
Informations pratiques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Mercredi, 29 Juillet 2009 11:21

Les Centres de Ressources Autisme

Les Centres de Ressources pour l’Autisme (CRA) sont mis à disposition du public et fournissent tout un ensemble d'informations sur l'autisme, sa prise en charge et les aides possibles.
Il y en a un dans chaque région de France.

En région Rhône-Alpes, son adresse est CRA Rhône-Alpes. Le CRA RA compte trois unités d’évaluation :

  1. Le centre Leo Kanner à Saint Etienne
  2. Le CADIPA à Saint Egrève
  3. Le CEDA à Lyon

Une unité de coordination et de documentation se trouve à Bron. Cette unité est ouverte au public. Voici son adresse : 

  • Centre de Ressources Autisme Rhône-Alpes
  • Centre Hospitalier Le Vinatier
  • 95, Boulevard Pinel, 69677 Bron Cedex
  • Tél. : +33 (0)4 37 91 54 65
  • Fax : +33(0)4 37 91 54 37
  • Horaires :
  • Lundi, Mercredi, Jeudi : 9h00 - 12h30 - 13h30 - 17h00
  • Mardi : 9h00 - 12h30 - 13h30 - 19h00
  • Vendredi : 11h00 - 17h00

Les MDPH

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a institué la Maison Départementale des Personnes Handicapées. Chaque département devra se doter d’une maison départementale des personnes handicapées.

C’est un guichet unique pour l’accès aux droits et aux prestations.Son statut est celui d’un GIP (Groupement d’Intérêt Public).

Il y a une MDPH dans chaque département français. Pour consulter la Liste des MDPH.

La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Rhône est située rue de la Part Dieu à Lyon. Son adresse internet est : MDPH de Lyon

Les Prestations

Informations issues du site de la Fédération Sésame Autisme 

L’allocation d’éducation pour enfant handicapé (AEEH)

Cette allocation peut être perçue dès la naissance et jusqu’à l’âge de 20 ans par les familles ayant la charge effective et permanente de leur enfant handicapé. Celui-ci doit être atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80%, ou de 50 à 80 % s’il bénéficie d’une orientation dans un établissement médico-social ou un service de soins à domicile.

Des compléments à l’AEEH peuvent être attribués pour des enfants dont le handicap impose le recours fréquent à une tierce personne, des dépenses particulièrement coûteuses, ou la réduction/cessation d’activité d’un parent.
L’AEEH est attribuée par la CDA ( Commission départementale de l’Autonomie) et versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales).

La majoration spécifique pour parent isolé

Elle est versée par la CAF à tout parent assumant seul la charge d’un enfant handicapé dont l’état de santé entraîne le recours à une tierce personne, et qui perçoit l’AEEH et au minimum un complément de deuxième catégorie. Trois critères sont pris en compte : la résidence, l’âge, le critère de handicap.

L’Allocation Journalière de Présence Parentale

L’AJPP peut se cumuler avec l’AEEH, mais pas avec ses compléments. Elle vise à garantir un niveau de ressources suffisant à toute personne qui interrompt son activité professionnelle pour s’occuper d’un enfant malade ou handicapé.

Le congé de présence parental (14 mois à prendre sur une période de trois ans) est accordé par l’employeur, sur présentation d’un certificat médical, et l’allocation est versée pr la CAF. La particulière gravité de la maladie, du handicap ou de l’accident ainsi que le caractère indispensable d’une présence soutenue et de soins contraignants doivent être attestés par un certificat médical détaillé, établi par le médecin qui suit l’enfant au titre de la maladie, du handicap ou de l’accident. Le médecin doit préciser la durée prévisible du traitement. Le droit à la prestation est ensuite soumis à un avis favorable du servie du contrôle médical de la caisse d’assurance maladie auprès de laquelle est affilié l’enfant.

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Elle participe au financement des charges auxquelles les familles doivent faire face en raison du handicap de leur enfant, principalement les aménagements du logement, du véhicule et les frais de transport.

Le champ de la PCH s’élargit. Elle se substitue aux compléments de l’AEEH. Sur demande à la MDPH, elle est attribuée par la CDA, sur proposition du plan de compensation réalisé par l’équipe pluridisciplinaire, et versée par le Conseil Général.